COVID-19 et Transhumance des Français

Analyse des mouvements de la population française pendant le confinement

Par MFG Labs
15/04/2020
Analyse des mouvements de la population française pendant le confinement

De nombreux commentaires ont foisonné à propos des mouvements de la population française au début et pendant le confinement imposé par la pandémie du COVID-19.

Grâce à la publication de données issues d’un partenariat INSEE / Orange le 8 avril, MFG Labs a voulu mettre en lumière la réalité des faits.

L’infographie ci-dessous compare la population par département, entre la période qui précède le confinement et le début de celui-ci. C’est aussi l’occasion de poser quelques questions à la data analyst en charge de cette infographie.

Mouvement de la population française pendant la crise du Covid-19

Interview de Juliette Bassnagel, data analyst, à propos de cette infographie :

Pourquoi avoir voulu créer une dataviz sur ce sujet ?

Cela faisait déjà quelques jours que l’on parlait de la fuite d’une partie des Parisiens en province. Les données sur ce sujet ont été publiées le mercredi 8 avril et le format est intéressant, car les données sont issues d’une collaboration entre l’INSEE et Orange. Cette collaboration permet de fournir une estimation de la population présente (touristes inclus) à partir du nombre de nuitées issu des activations du réseau de téléphonie mobile (recalé sur la population départementale pour les porteurs de mobiles français).

Cela rend la dataviz temporaire aussi. L’INSEE note notamment ceci à propos de ces données : « L’Insee considère ces résultats comme provisoires. Ces derniers seront amenés à être consolidés, puis actualisés à partir d’informations plus récentes, provenant de plusieurs opérateurs et de sources alternatives. »

À noter également, que les données ne donnent qu’une estimation des gains ou pertes en population par département, mais on ne connaît pas les flux : on ne peut pas dire par exemple, que ceux qui ont quitté les stations de ski sont surtout des Parisiens.

Quelle a été la méthode ? Quels ont été les outils ?

La source de données, disponible sur le site de l’INSEE, comprend deux scénarios qui correspondent à deux calculs d’estimations différents. Pour cette dataviz, j’ai utilisé le scénario 1.

J’ai commencé l’exploration des données dans l’Excel fourni par l’INSEE, puis j’ai continué avec R pour terminer l’exploration, retraiter les données et créer l’infographie finale. Le retraitement des données a nécessité les packages {dplyr}, {stringi}, {tidyr} et {forcats}. Pour la création de l’infographie en elle-même, j’ai utilisé les packages {ggplot2} et {patchwork}. Les cartes ont été créées grâce à une fonction de {ggplot2} permettant d’associer à chaque département ses latitudes et longitudes.

Qu’est-ce qu’on peut déduire de cette dataviz ?

Ce qui est intéressant, c’est de bien différencier 2 types de départements qui ont vu une grande partie de la population présente fuir :

  • Les départements touristiques spécifiquement sur la période : les stations de ski (Alpes & Pyrénées). Fuite des touristes, mais aussi des saisonniers qui sont aussi rentrés chez eux. Les pourcentages sont impressionnants et dépassent ceux de la capitale pour la Savoie et les Hautes Alpes.
  • Paris, touristique toute l’année, mais qui est également concerné par une perte de sa population “résidente”.

Par Juliette Bassnagel, data analyst chez MFG Labs.

See other news